Que désirez-vous VRAIMENT pour vos enfants ? Wayne W. Dyer

Que désirez-vous VRAIMENT pour vos enfants ? Wayne W. Dyer

Ce livre offre une approche de base réaliste pour affronter l’une des tâches les plus ardue qui soit : Élever des enfants de façon à laisser notre monde entre les mains d’individus qui sauront non seulement gérer efficacement leur vie et les affaires du monde mais qui pourront finalement faire de cette planète un dieu d’amour et de paix perpétuels.

Wayne  Dyer s’est efforcé de proposer des solutions utiles et pratiques plutôt que tres théoriques.

Tout d’abord, il amène les gens à identifier les comportements qui vont à l’encontre du but recherché, à identifier simplement les comportements qui ne fonctionnent pas pour eux. Ensuite, Il leur propose de nouveaux comportements intelligents, pratiques et immédiatement applicables afin de les aider à changer de vie.

Voilà l’essence d’un counseling efficace, et c’est la formule qu’il a utilisée en écrivant ce livre qui es ma bible depuis déjà plusieurs années.

Il a écrit ce livre pour nous aider ici et maintenant.

Wayne Dyer veut nous aider à passer d’une perspective « limitée » à une perspective « sans entraves ».

Il est convaincu que vous pouvez adopter cette méthode d’éducation sans entraves aujourd’hui même, et changer la vie de votre enfant ici et maintenant.

Il a abandonné ses propres habitudes autodestructrices simplement en prenant la décision de le faire. C’est simple non ! Dans son livre il nous montre nos comportement souvent automatique ( sans réfléchir) qu’on a trop souvent, il nous fait réfléchir a l’IMPACT qu’on a avec nos propre action non intelligente trop souvent.

Dans les premiers chapitres, il a pris soin de nous guider d’un sujet à l’autre en vous accompagnant pas à pas et en utilisant des exemples cliniques. Quoi de mieux pour bien comprendre.

Il partageant avec vous des histoires et des exemples tirés de sa propre vie et délaissant les études cliniques pour des situations plus humaines de la vie de tous les jours.

Voici les grands titres abordés :

1- Ques déseriez-vous plus que tout pour vos enfants.
2-Je veux que mes enfants est une bonne opinion d’eux meme.
3-Je veux que mes enfants puissent prendre des décisions.
4-Je veux que mes enfants soient autonomes.
5-Je veux que mes enfants soient libérés du stress et de l’anxiété.
6-Je veux que mes enfants aient une vie paisible.
7-Je veux que mes enfants écoutent le moment présent.
8-Je veux que mes enfants conservent un sentiment de bien-être toute leur vie.
9-Je veux que mes enfants soient créatifs.
10-Je veux que mes enfants réalisent leurs plus grandes aspirations et soient motivés.

Que désirez-vous vraiment pour vos enfants ? Est-ce que votre attitude montre l’exemple pour crée des êtres heureux et surtout libre d’entrave ?

Ce livre est à lire et à RELIRE et a offrir aux nouveaux parents 🙂 waynewdyer

Prédire un divorce en 6 indices selon John Gottman

Prédire un divorce en 6 indices selon John Gottman

Le psychologue réputé qui a d’ailleur crée l’institut Gottman à Seattle, bref mon gourou de la thérapie de couple a étudier les indices de prédiction d’un divorce. Les voici !

Indice 1 : Le démarrage brutale

Le dialogue fini comme il a commencé. Si Karine débute une conversation en hurlant, elle finira en hurlant. Si la conversation commence calmement, le couple peut commencer à hausser le ton mais la fin de la conversation aura plus de chance de bien finir.

Il faut donc réussir à gérer ses émotions et commencer la discussion dans le calme.

Indice 2 : Les quatre cavaliers

Gottman a observé quatre comportements dans les couples qui commencent à se disputer. Il les a nommé les quatre cavaliers. Ils arrivent dans cet ordre

Le 1er cavalier : la critique.
Un jugement négatif est porté directement sur la personne. Même si ce n’est pas l’objet de la dispute. Nous devons donc faire la differance entre un simple constat des fait et la critique.

Le 2ème cavalier : le mépris.
A force de critiquer l’autre, on peut passer à la vitesse supérieure. Mépriser l’autre c’est le rabaisser encore plus, ne plus avoir d’estime pour lui. Cela peut aller jusqu’à l’humiliation !

3. Le 3ème cavalier : l’attitude défensive.
La personne se faisant agresser n’a plus le choix que de se protéger. Elle le fait donc en adoptant une attitude défensive. soi elle fini par lui parler dans son propre langage ( croyant que c’est la seul facon qu’il comprendra) Malheureusement, cela ne fait qu’alimenter la dispute. Cette attitude énerve encore plus l’agresseur.

L’attitude défensive se résume à reporter le problème sur l’autre : “le problème ce n’est pas moi, c’est toi…”

4. Le 4ème cavalier : la dérobade.
Évidemment, arrivé à ce stade, celui qui se fait agresser commence à en avoir un peu marre de se faire allumer! Il va naturellement choisir la fuite pour sauver sa peau. La dérobade peut se traduire de différente manière : fuite du regard, n’écoute plus, part de la pièce, se cache derrière une activité, et souvent pour la mere lorsque le dernier bébé est plus autonome elle peu trouver un amant ou bien s’organiser pour passer le moins de temps possible avec son mari…

Éviter le dialogue va entrainer petit à petit un désinvestissement du couple.
Ex : OK, je vois qu’on ne peut pas discuter avec toi, alors moi : je me casse! (il part allumer la TV…)

Indice 3 : La noyade
La personne qui s’est dérobée va alors être envahie par des sentiments négatifs. Elle va se sentir désemparée, triste et impuissante.

Indice 4 : Le langage corporel
Les comportements corporels permettent de détecter qu’une personne est arrivée au stade de la noyade : des gestes agressifs, un emballement du cœur, un souffle court, voire des hurlements. Le corps s’emballe car il ne peut plus répondre aux demandes de plus en plus fortes de l’autre.

On observe que les hommes sont plus sujet au stress. Dans 85% des couples, c’est l’homme qui se dérobe. Il a tendance à s’enfoncer dans la dépression. Il ressasse ses idées noires, son indignation ou son statut d’innocente victime.

Alors que la femme cherche à se calmer naturellement. Elle récupère plus vite que l’homme après une disputes. Son cœur reprend plus facilement un rythme normal.

Indice 5 : L’échec des tentatives de rapprochement
Un indice qui montre que la dispute va durer et pour longtemps, c’est le refus des tentatives de rapprochement.

Une tentative de rapprochement peut être : un sourire, une blague, … C’est un mot ou un geste pour dire à l’autre “Oui, on se dispute maintenant, mais on s’aime, hein?

Cependant, il faut pouvoir l’entendre et l’accepter. Quand nos émotions sont trop fortes, il n’est pas facile de comprendre quand l’autre fait une tentative de rapprochement. Si les quatre cavaliers sont bien installés dans le couple, on peut même voir ces tentatives et les refuser! Les efforts de l’un et de l’autre seront alors vains…

C’est à cette étape que Gottman peut prédire un divorce à 90%! Il a raison a 100% ! C’est malheureusement a ce moment ou il sera trop tard. Ce fameux moment ou trop souvent l’autre réalisera que tout les décisions prise égoïstement, méchamment, les critiques, les dénigrement auront mené au divorce assuré.

Indice 6 : Les mauvais souvenirs
En demandant à un couple de raconter son histoire, s’il ne se remémore que  les mauvais moments… il y a de forte chance que ce couple soit destiné à se séparer. Les couples heureux ne gardent que les bons souvenirs des évènements de leur vie à deux.


Voila j’espere que ce petit résumé vous donne envie de lire le livre.  Pour ma part , ce livre était le plus beau cadeau que je pouvais m’offrir pour bien comprendre la psychologie du couple et calculé mes chances de succès pour prendre des décisions bien éclairer.

La prophétie des Andes de James Redfield

A 14 ans j’ai lue La prophétie des andes. Vers 17 ans moi et ma belle mére sommes allez voir James Redfield lors de sa premiere conferance au canada. Ca changer ma perception de m’a vie a jamais. Je vous le suggère.

Récit initiatique : un homme arrivé vers ce qu’il sent être comme un tournant de sa vie se trouve, à la suite de rencontres plus que dues au hasard, embarqué dans une aventure à l’autre bout du monde. Son chemin sera fait de découvertes surprenantes sur le monde, sur une nouvelle forme d’énergie qui semblerait coordonner les choses bien au-delà du visible ; tout cela par étapes, en cherchant des révélations dispersées d’un mystérieux texte ancien. Ce livre met en évidence les interactions énergétiques entre le personnage principal et son entourage.

Ils a aussi publié plusieurs suites don Les Leçons de vie de la prophétie des Andes, La Dixième prophétie et Le Secret de Shambhala, ainsi qu’un guide pratique et un CD. J’ai sue que de nombreux groupes de lecteurs se sont également créés dans le monde pour étudier les messages du livre.

Un DVD est aussi disponible.

Ho’oponopono, formule hawaïenne pour l’abondance, la santé, la paix et plus encore…

Ho’oponopono, formule hawaïenne pour l’abondance, la santé, la paix et plus encore…

En 2008, j’ai rencontrer un homme d’affaire prospère qui m’écoutant parler de mes rêves, m’a fortement recommandé de lire le livre Zéro Limite de Joe Vitale. Il m’expliqua que ce livre changerait ma vie et m’aiderait a éliminer tout les blocages qui m’empêchais jusqu’à présent de réaliser mes rêves.

Étant hyperactive mentalement et ayant toujours plein de projets en même temps, j’ai remis durant plusieurs mois le projet d’aller acheter ce livre. Malheureusement, environ 2 ans on passés et j’avais toujours cette petite voie intérieur qui me disait : ce livre va changer ta vie, va l’acheter.

Lorsque je l’ai lue,  j’ai été confronter à une idée qui ne me plaisait pas du tout. J’étais responsable de tout. Il m’aura pris du temps pour bien saisir cela. Mais lorsque j’ai bien compris ça, ma vie a VRAIMENT changée POSITIVEMENT et VRAIMENT grâce à MOI.

Dans le livre Zéro Limite de Joe Voitale, Dr Len explique que toutes les situations qui apparaissent devant nous, sont notre responsabilité car elles répondent à des « mémoires » qui sont à l’intérieur nous.

Selon les principes de l’ho’oponopono, chacun est responsable de sa vie, de sa paix intérieure, de ses actions et comme créateur de ce qui lui arrive, il est complètement inutile de vouloir changer les autres ou les situations, ou jouer à la victime.

L’essentiel de la méthode Ho’oponopono tient dans une simple formule magique :
« Désolé! Pardon! Merci! Je t’aime! »

Devant un conflit, une émotion intense, une situation difficile ou une pensée négative, nous sommes toujours responsables.

En récitant la formule, nous apprenons à lâcher prise, à prendre une certaine distance face à ce qui nous arrive.

« Désolé » : On reconnaît la situation qui nous arrive. On l’observe et on l’accepte.

« Pardon » : On pardonne à soi, aux autres et à l’Univers de nous faire vivre ce conflit. Le pardon amène une libération tant pour celui qui l’offre que pour celui qui le reçoit. On n’accuse pas, on pardonne. C’est fort différent. Le pardon permet de défaire le blocage qui pourrait survenir si on ne le fait pas. On se responsabilise face à ce qui arrive.

« Merci » : On donne un sens à cette situation en remerciant ce qu’elle nous a appris et ce qu’elle nous a permis de « nettoyer » en soi.
La gratitude contribue à amorcer un changement positif.

« Je t’aime » : Ainsi, on renoue avec l’amour au lieu de rester dans le négativisme.

L’Ho’oponopono nous amène à :

  • Mieux gérer les conflits
  • Soulager les tensions et diminuer le stress
  • Remettre de l’ordre dans notre vie
  • Se défaire des idées négatives
  • Réorienter notre esprit vers des pensées positives
  • Dissiper les émotions intenses et négatives ainsi que les perturbations
  • Pratiquer la pleine conscience et vivre en harmonie

 

Exercice couple : Le jeux de l’île déserte

Votre yacht vient de faire naufrage dans les Caraïbes. Vous vous réveillez sur une île déserte des tropiques. Vous êtes les deux seuls survivants. L’un de vous est blessé. Vous ignorez totalement où vous êtes. Vous n’êtes pas certain que quelqu’un ait capté vos signaux de détresse. Un orage est sur le point d’éclater. Vous allez sans doute devoir survivre un certain temps sur cette île, et vous devez vous assurer que les secours vous trouveront. Parmi les objets sauvés du naufrage, vous ne pouvez transporter que 10 articles.

Votre mission
Étape 1 : faites chacun de votre côté une liste de ce que vous considérez comme les 10 objets les plus importants de l’inventaire ci-dessous, par ordre d’importance. il n’y a pas de « bonne » ou de « mauvaise » réponse.

Inventaire du navire:

Deux changes de vêtements
un récepteur radio AM/FM et ondes courtes
10 litres d’eau
des casseroles et des poêles
des allumettes
une pelle
un sac à dos
du papier hygiénique
deux tentes
deux sacs de couchage
un couteau
un petit radeau de survie, avec une voile
de l’écran solaire
un butagaz et une lanterne
Une longue corde
deux walkie-talkie émetteur-récepteur
des aliments lyophilisé pour sept jours
un change de vêtements
une bouteille de whisky
des fusée de détresse
un compas
une carte aérienne de la région
un fusil à six balle
50 préservatif
une trousse de premiers soins avec de la pénicilline
des bouteilles d’oxygène

Étape 2:
montrez votre liste à votre partenaire. Établissiez ensemble une liste consensuelle de 10 articles. Vous allez devoir discuter et travailler en équipe pour résoudre le problème ensemble. Tous deux devez exercer votre influence pour parvenir à la solution retenue. Lorsque vous avez terminé, il faudra évaluer la façon dont le jeu s’est déroulé. Vous devez tous les deux répondre aux questions ci-dessous.

Un avez-vous su efficacement influencer votre partenaire?
A) pas du tout
B)plus ou moins
C) j’ai été plutôt efficace
D) j’ai été très efficace

2- l’autre a-t-il su efficacement vous influencer ?
A) pas du tout
B) plus ou moins
C)l’autre a été plutôt efficace
D) l’autre a été très efficace

3- l’un des deux a-t-il tenté de dominer l’autre, ou y a-t-il eu compétition entre vous?
A) oui beaucoup
B) assez
C) un peu
D) pas du tout

4- avez-vous boudé, vous êtes-vous retirer du jeu?
A) oui, souvent
B) assez
C) un peu
D) pas du tout

5-votre partenaire a-t-il boudé, s’est-t-il retiré du jeu?
A) oui, souvent
B)assez
C) un peu
D) pas du tout

6- vous êtes-vous amusés?
A) pas du tout
B)un peu
C) assez
D) beaucoup

7- former-vous une bonne équipe?
A) pas du tout
B)un peu
C) assez
D) parfaitement

8- avez-vous ressenti de l’irritation ou de la colère?
A) énormément
B) passablement
C) un peu
D) pas du tout

9- l’autre a-t-il ressenti de l’irritation ou de la colère ?
A) énormément
B) passablement
C) un peu
D) pas du tout

10- avez-vous eu l’impression de participer à part égales?
A) pas du tout
B) plus ou moins
C) passablement
D) énormément

Résultat :
comptez 1 point pour chaque réponse en A, 2 points pour B, 3 pour C et 4 pour D. additionner vos deux scores.
Si votre total atteint 24 ou plus, vous parvenez sans aucun problème à accepter l’influence de l’autre et à travailler en équipe. S’il en est en dessous de 24, votre couple pleut amélioré dans ce domaine.

Si vous avez du mal à accepter l’influence de l’autre, l’essentiel est de reconnaître le problème et d’en discuter avec votre partenaire. Personne ne peut transformer de vieilles habitudes du jour au lendemain. Mais si vous êtes capable de prendre votre part de responsabilité dans les problèmes que provoque votre refus de partager le pouvoir, vous aurez déjà passé un cap déterminant

Lois 4 Évaluer votre couple (test et résultat)

Ce test se rattache à la loi numéro 4 : Se laisser influencer par l’autre en tenant compte de son avis ou de ses sentiments, en reconnaissant ses propres torts et, en recherchant un terrain d’entente plutôt que de chercher à imposer sa façon de faire ou sa vision à l’autre.

Êtes-vous prêt à accepter l’influence de votre partenaire?

Répondez à chaque énoncé pas vrai ou faux

  • 1 – La vie de l’autre m’intéresse sincèrement. Vrai/Faux
  • 2- J’apprends souvent beaucoup de l’autre, même lorsque nous ne sommes pas d’accord. Vrai/Faux
  • 3- Je veux que l’autre sente que son opinion m’importe vraiment. Vrai/Faux
  • 4- De manière générale, je veux que l’autre sente qu’il (ou elle) a de l’influence sur moi. Vrai/Faux
  • 5- Je peux entendre ce que l’autre a à dire, mais seulement jusqu’à un certain point. Vrai/Faux
  • 6- Je vis avec quelqu’un de très sensé. Vrai/Faux
  • 7- J’essaie d’être respectueux de l’autre même lorsque nous ne sommes pas d’accord. Vrai/Faux
  • 8- Si je m’obstine à convaincre l’autre, je finis toujours par obtenir gain de cause. Vrai/Faux
  • 9- Je ne rejette pas l’avis de l’autre d’entrée de jeu. Vrai/Faux
  • 10- L’autre n’est pas assez rationnelle pour qu’on le prenne au sérieux lorsque nous discutons de nos problèmes. Vrai/Faux
  • 11- Je crois que dans une discussion, il faut que chacun fasse un effort de réciprocité. Vrai/Faux
  • 12- Je suis quelqu’un de très convaincant et c’est généralement moi qui ai le dernier mot dans nos discussions. Vrai/Faux
  • 13- J’ai l’impression de peser énormément sur le processus de décision dans notre couple. Vrai/Faux
  • 14- L’autre a souvent de bonnes idées. Vrai/Faux
  • 15- L’autre m’aide énormément à résoudre nos problèmes. Vrai/Faux
  • 16- J’essaie d’écouter respectueusement, même lorsque je ne suis pas d’accord.
  • 17- Mes solutions sont en général bien supérieures aux siennes.
  • 18- Je trouve généralement un point sur lequel je suis d’accord avec la position de l’autre, même lorsque nous sommes en désaccord. Vrai/Faux
  • 19- L’autre est souvent trop des émotifs. Vrai/Faux
  • 20- C’est moi qui dois prendre les décisions majeures dans le couple. Vrai/Faux

Résultat:

Compté un point pour chaque réponse vraie, sauf pour les questions 5, 8, 10, 12, 17, 19, 20.Soustrayez un point pour chaque réponse vrai aux questions 5, 8, 10, 12, 17, 19, 20.

6 points ou plus:

Dans ce domaine, votre couple est solide. Vous cédez volontiers du pouvoir à votre partenaire, ce qui est le signe d’une relation émotionnellement intelligente.

Moins de 6 points :

Votre couple peut mieux faire. Vous avez du mal à accepter l’influence de l’autre, ce qui peut redoutablement déstabiliser votre relation. Pour remédier à cette situation. Il faut d’abord comprendre ce que signifie au juste « accepter l’influence ». Je vous suggère vraiment de lire le livre.

Mais pour exemple :La plupart des femmes s’énervent lorsque leur mari laisse le siège de toilette relevée, même s’il ne faut qu’une seconde pour la rabattre. Pour elles ce siege de toilette relevée est symbole du mâle sur de son bon droit. Tout homme qui pense à rabattre la fameuse lunette gagnera des points à peu de frais… Accepter l’influence est une attitude, mais c’est aussi un savoir-faire que l’on peut peaufiner en prêtant attention à la façon dont on se conduit avec sa femme. Dans la vie de tous les jours, cela signifie qu’il faut appliquer les trois premiers principes : 1. Enrichir continuellement sa connaissance de la vie de l’autre et de ses états d’âme, en mettant à jour ses informations au fur et à mesure des événements, par l’observation et par la communication; 2. Cultiver la tendresse et l’estime réciproques en se centrant sur les qualités de l’autre et sur les bons souvenirs de la relation ou en s’alimentant de pensées positives sur l’autre;  3. Se développer un « compte d’épargne affectif » en se tournant vers son conjoint par des petits gestes quotidiens d’attention, de compréhension, de soutien et d’affection à son égard.

Selon la loi #4, Se laisser influencer par son partenaire, il dit que « Lorsqu’un homme accepte l’influence de sa femme, son attitude ouverte accentue également ce qu’il y a de positif dans leur relation, renforce leur amitié tout en gardant le bénéfice des trois premiers principes : enrichir sa carte de tendre, cultiver la tendresse et l’estime, prendre l’habitude de se tourner vers sa cherie.

Non seulement l’absence de fréquentes luttes de pouvoir rend la vie à deux plus agréable, mais elle signifie également que l’homme est prêt à apprendre de sa femme. Et il n’y a aucun doute que les femmes ont beaucoup à enseigner aux hommes. […] Tout homme qui ne serait pas encore convaincu de l’intérêt d’accepter l’influence de sa femme devrait en considérer les nombreux avantages. 

Des études ont démontré que les couple où l’homme résiste au partage du pouvoir ont quatre fois plus de probabilité de rompre que ceux où l’homme accepte ce partage. Ce vrais specialiste des couples a régulièrement constaté que, plus l’homme partage le pouvoir, plus les quatre cavaliers se tiennent à distance. » 

Lorsqu’un conflit survient, la clé réside dans le compromis.