J’ai bien réfléchi à mes priorités santé, familiales et éducatives. Jusqu’ici, j’ai répondu au « pourquoi » vivre l’apprentissage en famille. À présent, je dois m’occuper du « comment ».

Comment :


La « déscolarisation » (« Unschooling » de John Holt)

L’enfant planifie et organise lui-même ses activités et ses apprentissages dans son milieu naturel. Pas d’horaire fixe.

  De multiples ressources sont mises à sa  disposition (donc beaucoup de livres). Le parent devient un mentor en répondant au  désir  d’apprendre lorsque l’enfant en démontre  l’intérêt et les aptitudes. 

Pour en savoir plus, voici deux titres de John Holt disponibles en français :

Les apprentissages autonomes:
Comment les enfants s’instruisent sans enseignement, John Holt. 


Apprendre sans l’école: Des ressources pour agir et s’instruire, John Holt.

https://pirates-education.com

L’approche littéraire (Charlotte Mason)
Les apprentissages se font avec de « vrais  livres » (et  non des manuels scolaires) et via les expériences de la vie.

L’enseignement formel vise l’acquisition des habiletés en lecture, en écriture et en  mathématiques.

Pour toutes les autres matières, l’apprentissage passe par le contact avec de multiples ressources, telles que les promenades en forêt, la  fréquentation de  musées et la lecture d’œuvres classiques.

La narration et les dictées de passages  intégraux de livres font partie de l’approche. Les discussions sur les lectures amènent  l’enfant  à tirer lui-même ses conclusions en permettant le  développement de sa pensée critique.

Il existe des sites qui œuvrent à faire connaître cette méthode, dont ceux-ci :

https://unfestindidees.com/ ,
http://www.123petitesgraines.fr/ 

Livres en français :
La pédagogie Charlotte Mason 1, Laura Laffon
La pédagogie Charlotte Mason 2, Laura Laffon

Livres en anglais :
Home Education, Charlotte M. Mason
A philosophy of education, Charlotte M. Mason
Parents and children, Charlotte M. Mason
School education, Charlotte M. Mason

L’enseignement thématique (Unit Studies)
Les matières sont intégrées et pivotent autour d’un même thème et/ou d’un  trait de caractère.

Par exemple : «le sens de  l’ordre» exploitera le  thème de l’espace, la classification des  végétaux, les saisons ; «être  attentif»  s’attardera à l’oreille, à la  musique, aux  oiseaux, etc.

Les thèmes peuvent facilement être  choisis en fonction des intérêts et passions des  enfants. Il s’agit simplement d’ajouter un  programme de  mathématiques et quelques outils pour la grammaire et la  syntaxe  car il est très facile d’intégrer le  français aux projets.
Favorise l’apprentissage multiâges ainsi que la curiosité et la pensée critique chez l’enfant.

Le programme Konos https://konos.com/?v=3e8d115eb4b3  Il s’agit d’une ressource unilingue anglaise.
Carpe Diem éducation, https://carpediem-education.fr/  Vous trouverez plusieurs ressources francophones.

L’enseignement selon l’intérêt de l’enfant (Delight directed studies)

Le principe est sensiblement le même que  l’enseignement  thématique, mais l’enfant choisit  lui-même le  thème selon ses passions et ses  intérêts. C’est une approche intéressante pour un enfant  démotivé ou qui a perdu le goût  d’apprendre.

L’éducation classique
Jusqu’à l’âge de 16 ans, l’approche  classique privilégie l’apprentissage  d’outils, le « Trivium ». Ces outils sont les habiletés  du langage  et de la pensée, avec les quelles on peut aborder toutes les  matières.

Cette approche est divisée en trois  phases :

6  à 10 ans : la  phase « grammaire » inclut l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, l’étude du latin,  le  développement de l’observation,  l’écoute et la mémorisation,  la lecture de livres classiques,  en plus  d’un programme de mathématiques de base.

10  à 12 ou 14 ans : la phase « dialectique » comprend la pensée indépendante et abstraite,  l’argumentation, l’étude du latin et  parfois le grec  et l’hébreu, la lecture d’essais et d’œuvres critiques, bref, on interprète l’histoire.

14 ans et plus : la  phase « rhétorique » amène l’étudiant à exprimer ce qu’il  pense, à l’oral et à  l’écrit, de  façon éloquente et persuasive.
« N’est-ce pas le grand défaut  de  l’éducation aujourd’hui (…) que, bien  qu’on réussisse à enseigner  à nos  élèves des  « matières », on échoue misérablement à leur enseigner  comment  penser : ils apprennent tout sauf l’art  d’apprendre. »  (Dorothy Sayers)
La perte et l’héritage, Raphaël Arteau McNeil. Cet ouvrage très pertinent sur la question de l’éducation classique a été écrit par un auteur québecois. Le livre est disponible aux Éditions du Boréal https://www.editionsboreal.qc.ca/ . 

Tree of Life School. https://treeoflifeathome.com/  
En anglais seulement, il s’agit d’un cursus classique chrétien. Il peut s’avérer difficile de trouver un cursus prêt à l’emploi pour cette approche pédagogique. Le plus souvent, il vous faudra effectuer plusieurs recherches et bâtir vous-mêmes un parcours.

L’enseignement programmé
Habituellement, cette approche consiste à compléter un certain nombre de fascicules selon une  échéance  préétablie. L’enfant travaille selon un é chéancier  prédéterminé pour  éventuellement  développer une certaine autonomie. Ne convient pas aux enfants qui ont besoin de bouger et/ou de toucher pour apprendre.

Les cours à distance font aussi partie de cette catégorie. Les exercices sont fournis, avec un échéancier pour le travail et la remise des travaux.

Cours en ligne de la Commission Scolaire Beauce-Etchemin ($): https://www.csbe.qc.ca/MyScriptorWeb/scripto.asp?resultat=419080
ACE/ECA  (Accelerated Christian Education / Éducation chrétienne accélérée de School of Tomorrow) ($) https://www.aceministries.com 
Khan academy : https://fr.khanacademy.org/

source : https://acpeq.org/demarrer/ 

Depuis une semaine je crois que je reçois presqu’un mail par jours pour m’aviser de nouvelle mesure de l’ancienne école ou ma fille était. Je suis d’autant plus heureuse et sereine d’avoir fait ce choix pour ma fille. 



Bonne rentrer scolaire a tous ! Je vous souhaite de découvrir ce que vos enfants prefere.